Accueil Seniors Quelles aides pour les plus de 25 ans ?

Quelles aides pour les plus de 25 ans ?

Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu des principales aides financières sociales en France. Même dans les situations de rue, il est possible d’en bénéficier, à condition qu’ils soient domiciliés et que les autres conditions d’attribution soient respectées. C’ est pourquoi nous recommandons fortement aux sans-abri et aux personnes d’insécurité qui ne sont pas encore accompagnées d’un travailleur social de se rendre au Centre Communal d’Action Sociale de leur municipalité ou aux associations agréées.

A lire également : C'est quoi une bonne organisation ?

Saviez-vous que seulement 34 % des personnes ayant droit à la LSF en font la demande  ? Et que dans 50% des cas cela est dû à un manque d’information ? (Adessadomicile, Fédération d’aide à domicile, 2017).

Pour en savoir plus sur toutes les aides auxquelles vous êtes éligible compte tenu de votre situation, vous pouvez visiter le site mesdroitssociaux.gouv.fr

A lire en complément : Comment savoir si un établissement est public ou privé ?

Revenu de solidarité active – RSA

En France, il y a un une multitude d’aides sociales et financières principalement octroyées par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales). Le plus connu est le RSA (Revenu de Solidarité Active) qui s’élève en 2020 pour une personne seule à 564 euros par mois. La LSR fournit aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu qui varie en fonction de la composition du ménage. Pour être éligible à RSA, vous devez être âgé d’au moins 25 ans et résider en France. Si vous n’avez pas de domicile fixe, vous devez être domicilié auprès d’un CCAS (Centre Communal d’Action Sociale). Pour en savoir plus sur les procédures, le montant et les conditions d’accès de la RSA, consultez cette page dédiée sur service-public.fr.

Revenu Solidarité Active (RSA) – Jeune Actif (Entre 18 et 25 ans)

Si vous avez entre 18 et 25 ans, vivez en France et avez une durée d’activité professionnelle, vous êtes éligible à la RSA- Jeune Actif. La demande est adressée à votre CAF, aux départements du département ou au Centre Communal d’Action Sociale de votre domicile. Le montant varie en fonction de votre situation. Pour en savoir plus sur les procédures, le montant et les conditions d’accès de la RSA- Young Active, visitez cette page dédiée sur service-public.fr.

La Garantie Jeunesse – (Accompagnement pour trouver un emploi)

La Garantie Jeunesse est un programme de soutien destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, en situation de précarité, à se former, à trouver un emploi et à recevoir une aide financière d’un montant maximal de 497€ par mois en 2020. Pour accéder à cette assistance, contactez la mission locale de votre lieu de résidence. Après une analyse de votre situation, de vos projets et de vos besoins, vous pourrez signer un contrat d’un an qui peut être prolongé jusqu’à 6 mois. À en savoir plus sur les procédures, le montant et les conditions d’éligibilité à la Garantie Jeunesse, visitez cette page dédiée sur service-public.fr.

Allocation adulte handicapé – AAH

Cette aide permet de satisfaire à certains critères d’invalidité, d’âge, de résidence et de ressources. La procédure est effectuée auprès de votre Chambre ministérielle des personnes handicapées (MDPH). Si vous ne recevez aucune ressource et que vous avez un taux d’invalidité supérieur à 50%, le montant maximum de l’AAH est en 2020 de 902,70€. Pour en savoir plus sur les procédures, le montant et les conditions d’accès de l’AAH, visitez cette page dédiée sur service-public.fr.

Allocation spécifique de solidarité – ASS

Le SSA est une aide que vous pouvez recevoir à condition :

  • d’ avoir épuisé vos droits au chômage
  • ont des ressources mensuelles inférieures à 1 182,30€ si vous êtes seul ou 1 857,90€ si vous vivez en couple ;
  • d’ être activement à la recherche d’un emploi ;
  • pour avoir une activité antérieure.

La demande est adressée à Pôle emploi et le montant maximum en 2020 est de 506,70€ par mois. Pour en savoir plus sur les procédures, le montant et les conditions d’accès de la SSA, visitez cette page dédiée sur service-public.fr.

Allocation de solidarité pour les personnes âgées – ASPA

L’ASPA est une aide mensuelle accordée aux retraités âgés de 65 ans et plus, qui résident régulièrement en France et avec de faibles ressources. Elle est payée par votre caisse de retraite. Le montant dépend de vos ressources et de votre situation familiale. Le montant maximal pouvant être accordé est de 903,20€ en 2020. Pour bénéficier de cette assistance, vous devez disposer d’un domicile permanent ou d’un lieu de séjour principal en France. Pour en savoir plus sur les procédures, le montant et les conditions d’accès de l’ASPA, visitez cette page dédiée sur service-public.fr.

Allocation supplémentaire d’invalidité – ASI

Cette aide est versée aux personnes souffrant d’un handicap de moins de 62 ans et n’ont donc pas droit à l’ASPA (Allocation de solidarité pour personnes âgées). Le montant dépend de vos ressources et de votre situation familiale et est payé par la Sécurité sociale. Pour en savoir plus sur les procédures, le montant et les conditions d’accès de l’ASI, visitez cette page dédiée sur service-public.fr.

Allocation pour demandeur d’asile – ADA

En tant que demandeur d’asile, vous n’avez pas le droit de travailler en France pendant les 6 premiers mois. L’Ada est une aide mensuelle destinée aux personnes qui remplissent les conditions suivantes :

  • Avoir accepté les termes matériaux d’accueil proposés par Ofii
  • Être âgé d’au moins 18 ans
  • Être en possession du certificat du demandeur d’asile
  • Avoir déposé votre demande d’asile auprès de l’Ofpra dans un délai de 21 jours (sauf procédure de Dublin)
  • Avoir des ressources mensuelles inférieures au montant du revenu de solidarité active (RSA) qui est de 564,78€ pour une personne seule.

La demande est adressée à la préfecture. Le montant varie en fonction de votre situation. Par exemple, une personne qui a fait toutes les étapes et hébergé reçoit 204€ par mois en 2020, non hébergé, il reçoit 426€ par mois. Pour en savoir plus sur ADA, visitez cette page dédiée sur service-public.gouv.fr.

Allocation de veuvage – AV

Cette aide est attribuée aux personnes qui ont perdu leur conjoint, vivent en France et ont moins de 55 ans. Cette aide dépend de vos ressources. La demande doit être présentée dans les deux ans suivant le premier jour du mois de la mort. Pour bénéficier de cette aide, le conjoint décédé doit avoir été affilié à l’assurance vieillesse au moins trois mois au cours de l’année précédant le décès. Pour en savoir plus sur les étapes, le montant et les conditions d’accès à l’allocation de veuve, visitez cette page dédiée sur service-public.fr.

Si vous avez encore des questions, l’équipe d’animation Entourage se fera un plaisir d’y répondre. Vous pouvez leur écrire à orientation@entourage.social ou lancer le formulaire d’orientation en cliquant ici.

Autres articles pour vous aider à comprendre l’aide sociale :

  • Comment trouver les bonnes adresses et les étapes à suivre lorsque vous êtes sans-abri ou précaire ?
  • Aides au logement et au logement pour les sans-abri et les personnes précaires
  • Quels sont les moyens médicaux disponibles en France pour les sans-abri ou les personnes précaires ?
  • Donner des sans-abri ou des personnes précaires : Entourageadvice

ARTICLES LIÉS