Quel est le rôle des probiotiques dans l’organisme ?

probiotiques

Le rôle des probiotiques fait partie des grandes découvertes de ces dernières décennies en matière de santé digestive. Comprendre leur fonction dans l’organisme a permis de mesurer leur importance et de savoir comment ils peuvent être utiles pour soigner certaines pathologies. Il s’agit surtout des troubles digestifs, particulièrement fréquents avec l’âge. À quoi servent les probiotiques ? Découvrons-le ensemble.

Qu’est-ce que les probiotiques ?

Les probiotiques sont des bactéries, champignons et levures non pathogènes qui peuplent naturellement le système digestif. Ils forment la flore intestinale encore appelée microbiote. Ces micro-organismes vivants se nourrissent de prébiotiques (des substances alimentaires non digestibles présentes dans les denrées riches en fibres). On retrouve ces bonnes bactéries dans certains aliments comme la choucroute, le kéfir ou encore le yaourt, ce sont des ferments lactiques.

A lire aussi : Aménagement salle de bain seniors : astuces et aides financières disponibles

Les probiotiques se comptent par centaines de milliards dans le tube digestif. Ils sont surtout présents dans l’intestin grêle et le côlon. On en compte beaucoup moins dans l’estomac en raison de l’acidité gastrique peu favorable à leur présence. Cet écosystème se met en place dès la naissance et joue un rôle essentiel dans le fonctionnement de l’organisme.

À quoi servent les probiotiques ?

La présence de micro-organismes non pathogènes dans le corps a été constatée depuis plus d’un siècle. Mais ce n’est qu’au cours de ces dernières décennies que leur intérêt pour la santé a été découvert. Les probiotiques jouent plusieurs rôles contribuant à maintenir le corps humain en bonne santé.

A lire en complément : La literie adaptée aux personnes âgées

Niveau métabolisme

Les bonnes bactéries du tube digestif participent notamment à la synthèse des vitamines du groupe B et de la vitamine K. Elles aident l’organisme à absorber les acides gras ainsi que les minéraux tels que le calcium et le magnésium.

Niveau immunitaire

Le microbiote est essentiel au bon fonctionnement du système immunitaire de l’intestin. Il forme une barrière de protection contre toute intrusion de bactéries pouvant nuire à l’organisme.

Niveau neurologique

Certains probiotiques ont pour fonction la régulation du système nerveux central. On les appelle des psychobiotiques. Ils agissent sur les fonctions cognitives et déterminent les réactions en situation de stress.

Niveau digestif

Le microbiote joue ici son rôle le plus déterminant. Les probiotiques sont indispensables au bon fonctionnement du tube digestif. Grâce à leurs enzymes, ils aident à l’assimilation des nutriments au niveau de l’intestin. Ils participent également à la fermentation des résidus alimentaires non digestibles.

Dans l’ensemble, une flore intestinale équilibrée est le gage d’une bonne santé digestive. Il arrive cependant qu’une maladie, des antibiotiques, une alimentation peu fournie en ferments lactiques ou l’alcoolisme causent un déséquilibre du microbiote. La flore intestinale est alors partiellement ou totalement détruite. Cet état qualifié de dysbiose engendre différents problèmes de santé.

Quels sont les signes d’un déséquilibre de la flore intestinale ?

La dysbiose se manifeste de différentes manières. Ce dysfonctionnement peut occasionner dans les cas les moins graves des troubles intestinaux tels que la constipation, les ballonnements ou la diarrhée. Une multiplication des allergies peut être également observée en raison de l’affaiblissement du système immunitaire.

Dans les cas graves, le déséquilibre du microbiote peut se traduire par :

  • des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin comme la maladie de Crohn,
  • le diabète de type 2,
  • l’artériosclérose,
  • l’hypertension artérielle,
  • le cancer du côlon.

Certaines manifestations de la dysbiose peuvent être stoppées ou atténuées grâce à un rééquilibrage du microbiote.

Utiliser les probiotiques pour rééquilibrer le microbiote

L’apport de probiotiques permet de repeupler la flore intestinale. Ce rééquilibrage peut être fait grâce à une alimentation riche en ferments lactiques. Il faut pour cela consommer des aliments fermentés comme le lait fermenté, la choucroute, le kéfir, la levure de bière, le miso, le kombucha.

Par ailleurs, le microbiote peut être reconstitué grâce aux compléments alimentaires. Ces ferments lactiques sont produits par les laboratoires pharmaceutiques afin d’aider à corriger les dysbioses. L’action conjointe probiotique et vitamine D est particulièrement efficace. Mais où trouver la vitamine D ? Dans les aliments tels que le jaune d’oeuf, la truite, le saumon ou la sardine. On peut également bénéficier de cette vitamine grâce à une supplémentation en hiver et en profitant des rayons du soleil l’été.

ARTICLES LIÉS