Comment aider les personnes âgées à retrouver leur autonomie

Passé les 60 ans, il devient de plus en plus difficile de conserver son autonomie et de prendre soin de sa santé tout seul. Rollators, barre d’appuis, siège releveur, équipement médical, système anti-chutes, découvrez nos solutions pour palier à ce déficit !

Des solutions pour seniors et personnes âgées

Trouver des solutions pour aménager l’habitat d’une personne âgées est important. Il existe de nombreuses solutions pour équiper sa maison afin de transitionner vers un environnement adapté aux personnes âgées.

A voir aussi : Quelques conseils pour trouver une bonne maison de retraite

Le fauteuil releveur

De diverses personnes âgées souffrent d’arthrose ou de pathologies qui touchent les articulations et plus particulièrement les celles des genoux. Résultat ? Il devient de plus en plus difficile de monter les escaliers ou de se relever de son fauteuil favori.

Le fauteuil releveur est un équipement spécialement conçu pour les personnes qui peinent à se relever de leur fauteuil ou canapé. Équipé d’un moteur électrique, l’utilisateur n’a plus qu’à appuyer sur la télécommande afin que son fauteuil bascule vers l’avant. Cela limitera non seulement la pression sur les articulations, mais réduira également les risques de chutes.

A lire aussi : Tout ce qu’il faut savoir sur le monte escalier

Les barres d’appui

Se lever seul des toilettes, ou entrer et sortir de la douche en toute sécurité est un élément clé pour vivre en toute sécurité. La barre d’appui à succion ou fixe est une excellente solution afin de faciliter certaines tâches courantes de la vie. Elles s’installent facilement aux endroits les plus dangereux pour éviter les risques de chutes.

La montre détectrice de chute

En restant toujours dans l’optique d’éviter les chutes, la montre détectrice de chute est un outil idéal notamment en cas de problèmes d’équilibre ou de risques élevés d’AVC. Attachée au poignet des personnes à risques, elle va vous prévenir par SMS ou alarme qu’une chute s’est produite. Vous pourrez ainsi rester serein même lorsque vous êtes loin de vos proches et contacter aussitôt les recours en cas d’accidents.

Les déambulateurs

Cadre de marche, rollator, déambulateur, tous ces termes veulent dire la même chose. Le déambulateur est surement l’appareil le plus utilisé pour les personnes du 3ᵉ âge. Ainsi, il permet de se mouvoir avec stabilité et sécurité. Se déclinant en différents modèles, de 0 à 4 roues, il vous sera d’une grande aide pour vos sorties à la campagne, en ville ou pour vos trajets quotidiens comme pour aller faire vos courses par exemple.

Des appareils pour garder la forme chez soi

Afin de bien vieillir, il est essentiel de faire un minimum d’activité physique. Il existe des appareils permettant de pratiquer du sport directement depuis le confort de votre salon. Par ailleurs, ils sont sans danger pour les personnes âgées et vous aideront à garder la forme.

Parmi eux on retrouve le tapis de marche spécial sénior, pour marcher sans danger à son rythme, le pédalier ou vélo elliptique adapté aux seniors, il s’utilise aussi dans le cadre de rééducation suite à une chute ou traumatisme. Il existe bien d’autres solutions pour pratiquer du sport chez soi…

La pince de préhension

Accessoire indispensable pour les personnes de petite taille, ou pour éviter de se baisser pour ramasser un objet, la pince de préhension est idéale. Constituée d’un manche avec une pince, pressez seulement le mécanisme pour attraper un objet sur un meuble ou par terre.

Le tapis de douche antidérapant

Les chutes dans la salle de bain envoient plus de personnes âgées à l’hôpital que toute autre chose. Et, tomber quand on est seul, amplifie le danger. Le tapis de bain est un accessoire de salle de bain génial, car il adhère parfaitement aux surfaces non carrelées que n’importe quel autre tapis. Il possède une surface antidérapante et est lavable en machine pour faciliter l’entretient.

Quelques sites, blog et références sur l’autonomie et l’aide à la mobilité des seniors et personnes âgées

Les activités physiques et cognitives pour stimuler l’autonomie des seniors

Les activités physiques et cognitives sont des éléments clés pour stimuler l’autonomie des personnes âgées. En effet, il est prouvé que le maintien d’une activité physique régulière permet de préserver la mobilité, la force musculaire et les capacités cardiovasculaires. Cette pratique contribue à réduire le risque de chutes et favorise le bien-être mental.

Il existe une multitude d’activités sportives adaptées aux seniors telles que la marche nordique, le yoga doux ou encore l’aquagym. Ces sports ont pour avantages de ne pas être trop intensifs mais suffisamment stimulants pour améliorer la condition physique.

En parallèle, les jeux cognitifs peuvent aider à conserver les fonctions cérébrales chez les personnes âgées en sollicitant leur mémoire, leur concentration et leur motricité fine. Les jeux comme les mots croisés, puzzles ou sudokus sont des exemples rapides qui vont dans ce sens.

Des ateliers de théâtre improvisé ou de chant peuvent aussi être proposés afin d’aider à renforcer la confiance en soi ainsi qu’à interagir avec autrui.

De nombreux centres spécialisés offrent ces types d’activités variées aux seniors afin de répondre efficacement à leurs besoins spécifiques tout en s’amusant !

Les aides financières pour faciliter l’accès aux équipements et aux services pour les personnes âgées

Les équipements et les services pour faciliter la vie quotidienne des personnes âgées peuvent parfois représenter un coût important. Il existe des aides financières qui permettent de réduire le fardeau économique pour ces dernières. Le Conseil Départemental, en association avec l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), propose une aide afin d’adapter le logement aux besoins spécifiques du senior : installation de rampes, remplacement de baignoire par une douche à l’italienne ou encore ajout d’éléments ergonomiques.

La Caisse nationale d’assurance maladie peut prendre en charge jusqu’à 100 % des dépenses relatives à l’équipement nécessaire au maintien à domicile, tels que les fauteuils roulants motorisés ou non ainsi que les déambulateurs.

Vous devez noter qu’il y a souvent différents dispositifs selon le profil du bénéficiaire (âge, situation familiale et ressources). Vous devez demander auprès des organismes compétents tels que le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou les mutuelles santé, notamment Parce Qu’on Aime, Smacl Senioria Mutuelle, etc.

ARTICLES LIÉS