Comment repérer une situation d’urgence chez une personne âgée ?

La perte d’autonomie des personnes âgées se reflète dans le besoin d’aide pour mener à bien des actions simples de la vie quotidienne. Cette dépendance partielle ou totale peut être causée par un accident ou une maladie, ce qui la rend invalide. Elle peut également être due à un déclin physique dû à un âge plus avancé. Heureusement, la ligne d’assistance téléphonique pour personnes âgées vous permet de protéger vos proches 24 heures sur 24.

Signes qui montrent qu’une personne perd son autonomie

  • Elle a besoin d’aide pour se lever, s’asseoir, bouger ou se coucher
  • Elle n’est plus capable de se changer, de se laver et de se nourrir,
  • Elle peut ou veut cuisiner plus ou s’occuper de son intérieur,
  • Il est confronté à des pertes de mémoire,
  • Il s’agit d’avoir du mal à exprimer, à comprendre et à être compris
  • Il n’est plus en mesure d’accomplir ses tâches administratives ou de se nourrir,
  • Elle ne peut plus prendre de décisions seule : elle ne peut plus organiser ses journées, planifier ses vacances, gérer ses finances, etc.
  • Son caractère change : elle est désintéressée par son environnement, elle peut devenir plus agressive ou déprimée.

Classification de l’autonomie d’une personne âgée

Pour qu’une personne âgée soit reconnue comme dépendante et reçoive une certaine aide, elle doit être examinée par une autorité compétente : l’équipe sociale médicale APA du département. Ce dernier évaluera son niveau de dépendance et attribuera une cote RIF (groupes de ressources ISO). Cette classification s’étend sur 6 niveaux allant de la Gir 1 à la Gir 6. À titre indicatif, une fille Une personne ne peut plus se déplacer du lit ou du siège, les capacités mentales sont affectées et ont besoin d’un soutien constant de la part des infirmières. Un Gir 6 senior est reconnu comme complètement autonome. Seules les filles âgées 1 à 4 sont admissibles à l’APA (allocation d’autonomie personnalisée).

A lire aussi : C'est quoi un sonotone ?

allocations autonomie personne âgée

9 Français sur 10 veulent vivre leur âge à la maison, et des outils sont également fournis pour promouvoir leur entretien à domicile en cas de perte d’autonomie. Un certain nombre de subventions sont proposées, dont certaines sont citées.

  • APA à domicile : Les personnes âgées de plus de 60 ans sont accordées qui sont reconnues comme perdant leur autonomie sans avoir besoin de ressources ;
  • aide au logement allouée en fonction des revenus du demandeur ;
  • femme de ménage ;
  • Assistance téléphonique comprenant le plan d’action personnalisé, l’indemnisation d’invalidité.

Les risques associés à perte d’autonomie

Une personne en perte d’autonomie peut se retrouver dans l’une des situations suivantes :

A lire également : Comment bien choisir un magasin de matériels médicaux ?

  • Elle est plus exposée aux chutes et aux blessures ;
  • Elle ne se soucie plus d’elle et voit sa santé se détériorer ;
  • Sa vie sociale s’effrite et elle pourrait finir par être isolée ;
  • Elle est découragée par sa situation.

Comment pouvez-vous résoudre ce problème ?

Le maintien de l’autonomie des personnes âgées est la meilleure solution pour une bonne qualité de vie. Pour ce faire, plusieurs mesures peuvent être prises.

Utiliser les services d’assistance personnelle

Les assistants de vie et les assistants thermiques peuvent l’accompagner dans l’accomplissement des tâches de la vie quotidienne. Ils l’aideront avec les toilettes, par exemple à se lever et à dormir. Ils s’occuperont également du ménage, de la nourriture, des procédures administratives et de la préparation de repas.

Résolutions à prendre après la perte d’autonomie

Souvent, certaines mesures doivent être prises pour faciliter la vie quotidienne des personnes âgées.

  • Il peut être possible de se déplacer ou de travailler si le bien n’est plus adapté à sa condition physique ;
  • Un être cher s’efforce de l’aider quotidiennement ;
  • Rationalisez votre sécurité avec le support à distance.

ARTICLES LIÉS