Comment choisir un service d’optique adapté pour les personnes atteintes de DMLA ou de basse vision ?

La DMLA et la basse vision handicapent les personnes atteintes au quotidien. Plus les maladies rétiniennes évoluent et entament l’acuité visuelle, plus les personnes atteintes perdent en autonomie et deviennent moins actives. Pour trouver une solution pour votre DMLA ou votre basse vision, vers quel service d’optique vous tourner ?

La DMLA et la basse vision : de vrais handicaps visuels

Il est utile de faire la différence, entre la basse vision et la DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge. On parle de basse vision quand l’acuité visuelle d’une personne est en dessous de 3/10e et/ou quand son champ visuel est fortement touché. De nombreuses pathologies rétiniennes causant une baisse de l’acuité visuelle allant de 7/10e à 4/10e existent. On peut citer la rétinopathie diabétique, la cataracte, la dystrophie du cône bâtonnet, le glaucome ou encore la maladie de Stargardt.

Lire également : Qu'est-ce que la démence chez la personne agée ?

La basse vision est un handicap visuel qu’il n’est pas possible de corriger avec les lunettes de vue. La DMLA, une maladie dégénérative de l’œil, peut évoluer vers la basse vision ou la malvoyance. La DMLA et la basse vision nécessitent, comme ici une prise en charge par un opticien expert en basse vision. Les opticiens du réseau Un Dixième+ sont les professionnels de référence en la matière.

Lire également : Activités sportives : Quels types de sport pour vite perdre du ventre ?

DMLA ou basse vision : pourquoi un opticien expert en basse vision ?

Etes-vous sujet ou sujette à la DMLA ou à la basse vision ? Liée à l’âge, la DMLA concerne en général les personnes âgées de plus de 55 ans, homme et femme. Les premiers signes d’alerte et symptômes de cette pathologie rétinienne touchant la macula sont les lignes qui ondulent. Cadre de la porte, lignes droites, écran…si les objets non courbés le deviennent quand vous les regardez, il y a de fortes chances que vous soyez en train de développer la DMLA.

La DMLA touche la vision centrale, celle que l’on utilise pour fixer les objets et distinguer les détails. Elle peut évoluer vers la tâche noire. D’autres pathologies rétiniennes, pouvant évoluer vers la basse vision, peuvent aussi affecter la vision périphérique. Chaque type de pathologie nécessite une aide visuelle adaptée que seul un opticien expert en basse vision est à même de déterminer.

Où trouver un opticien expert en basse vision ?

La malvoyance n’est pas forcément une fatalité. Différentes solutions sont à votre disposition afin d’exploiter au mieux vos capacités visuelles restantes. L’opticien expert en basse vision est à même d’identifier les aides optiques et les rééducations qui vous permettront de rester actifs et autonomes. On peut citer les loupes, les filtres et verres teintés, les systèmes optiques ou encore l’éclairage et les lunettes auto-éclairantes avec verres correcteurs ainsi que les aides électroniques.

Tous les opticiens ne sont pas experts de la basse vision. Afin d’être sûr d’avoir à faire avec un vrai expert des solutions en basse vision et en malvoyance, optez pour un opticien faisant partie d’un réseau fiable comme Un Dixième+. Les opticiens de ce réseau sont formés spécifiquement à la basse vision et travaillent avec les trois grands noms des aides optiques Essilor Solutions, Fonda et Eschenbach.

ARTICLES LIÉS