Le printemps se manifeste aussi par des signes discrets. Bien sûr, cela fait bientôt un mois que les fleurs les plus «pressées» comme les crocus, les narcisses et autres primevères ont sonné, avec tambours et trompettes, le début de la retraite du général Hiver -qui n’a peut-être pas dit son dernier mot. Mais, sans doute, avez-vous remarqué, loin de cette plaisante agitation, ces traînées d’herbes gorgées de chlorophylle qui repartent sans bruit à l’assaut des talus encore jaunis par le froid. À la campagne, cette lente mais irrésistible poussée de sève a même conduit, vaches, moutons, et chevaux à reprendre, il y a peu, le chemin des prairies reverdissantes sous les chauds rayons de mars. Quant aux poules, elles se sont remises à pondre -et à brouter- de plus belle: les brins d’herbe fraîche qu’elles picorent entre une limace et deux lombrics redonnent au jaune de leurs oeufs une appétissante teinte orangée.

 

La rédaction de Seniorweb vous recommande cet article publié dans le Figaro par Marc Menessier

http://www.lefigaro.fr/jardin/2015/03/27/30008-20150327ARTFIG00359-comment-aider-votre-gazon-a-repartir-du-bon-pied.php