Inventé en Chine, puis pratiqué par les Grecs et les Romains, le greffage fut longtemps réservé aux végétaux ligneux comme les arbres fruitiers, les rosiers ou la vigne. L’opération consiste à «souder» un jeune rameau (ou greffon) d’une plante sélectionnée pour la beauté de ses fleurs ou pour ses qualités gustatives, à un «porte-greffe». Autrement...