De plus en plus d’insectes ravageurs et de maladies venues d’autres continents, notamment d’Asie, s’attaquent aux plantes européennes. La rançon de la multiplication des échanges commerciaux.

Xylella fastidiosa. Derrière ce nom latin, se cache une bactérie transportée de plantes en plantes par des insectes piqueurs. Elle a déjà fait des ravages dans les vignes aux États-Unis et les plantations d’agrumes au Brésil. En Europe, elle s’en est prise aux oliviers italiens et les producteurs d’olives corses craignent de la voir débarquer sur l’île de Beauté. Leurs collègues continentaux spécialisés dans la cerise ou la châtaigne pourraient leur parler de leurs propres malheurs.

La rédaction de Seniorweb vous recommande cet article publié dans la Croix par Pascal Charrier

http://www.la-croix.com/Ethique/Sciences-Ethique/Sciences/Les-arbres-victimes-collaterales-de-la-mondialisation-2015-04-21-1304636