Pour gagner en agilité, les grands groupes ont tout intérêt à insuffler une « culture start-up » à leur organisation, ce qui suppose des process plus légers, des décisions plus rapides et un management plus transverse. Explications avec Frédéric Levaux, directeur associé chez EY Advisory.

Elles lorgnent du côté des petites structures et rêvent de leur agilité. Les grandes entreprises n’en peuvent plus des process lents et pesants, des prises de décisions interminables, de l’organisation en silos… Pour s’adapter au mouvement perpétuel, il s’agit d’être agile. Mais comment s’adapter, faire souffler un vent frais de réactivité sur les rouages de l’entreprise ? « Un grand groupe ne sera jamais une start-up. Néanmoins, il peut apprendre à pivoter très vite, en s’inspirant des méthodes entrepreneuriales », observe Frédéric Levaux, directeur associé chez EY Advisory et ancien entrepreneur.

La rédaction de Seniorweb vous recommande cet article publié dans les Echos par J Le Bolzer

http://www.lesechos.fr/thema/02146834399-comment-mettre-lesprit-entrepreneurial-au-service-des-grands-groupes-1116666.php