Dès l’année suivant ses 18 ans, toute personne percevant des revenus est censée remplir sa propre déclaration. Les jeunes majeurs peuvent toutefois rester rattachés au foyer fiscal de leur parents jusqu’à leurs 21 ans, voire 25 ans s’ils sont étudiants. Dans ce cas, ce sont les parents qui doivent déclarer les sommes perçues par leurs enfants. Mais dans les faits, les revenus touchés par les jeunes bénéficient de nombreuses exonérations…

  • Petits boulot d’étudiants

Les salaires versés aux étudiants de moins de 26 ans qui ont travaillé pendant l’année ou durant leurs vacances sont exonérés d’impôt à hauteur de 4 336 euros. Mais attention, cette exonération n’est pas automatique : il faut la demander pour pouvoir en profiter.

Si le jeune est rattaché au foyer fiscal de ses parents, il suffit que ces derniers ne reportent pas les sommes en question sur leur déclaration ou ne déclarent que le montant dépassant ces 4 336 euros.

Si le jeune a reçu sa propre déclaration, ses salaires sont en principe déjà pré-imprimés. Pour bénéficier de l’exonération, il doit rayer le montant indiqué et ne déclarer, le cas échéant, que le montant dépassant 4 336 euros.
http://www.lemonde.fr/argent/article/2015/05/13/stage-job-apprentissage-quels-revenus-les-jeunes-doivent-ils-declarer-pour-leurs-impots_4632687_1657007.html