Le Pays basque : comment résister ?

Ongi etorri ! C’est par ces mots que l’on vous souhaite la bienvenue au Pays basque. Le Pays basque, c’est ce territoire réparti entre le nord de l’Espagne et le sud-ouest de la France au caractère bien trempé. La région, qui accueille les touristes depuis l’époque où l’impératrice Eugénie venait y passer l’été a su conserver tout son charme et l’on y va pour (au moins) trois raisons, suivez le guide !

La première, c’est évidemment l’océan Atlantique. Sur la côte basque, on profite de la mer de début juin à fin septembre, voire plus pour les moins frileux ! La plage d’Hendaye, à la frontière espagnole, est idéale pour un bain de vague. Elle s’étend sur plusieurs kilomètres et il est toujours facile de trouver un endroit où poser sa serviette, même un 15 août. Si vous préférez nager, rendez-vous à Saint-Jean de Luz. Trois digues protègent sa baie des rouleaux, ce qui permet aux enfants d’être plus en sécurité que sur les autres plages du littoral. La mer, c’est aussi la thalassothérapie : les cures sont disponibles toute l’année.

La deuxième de ces raisons, c’est la montagne. La plus connue est la Rhune, qui domine la côte. On y monte à pied ou dans un petit train à crémaillère qui fête cette année ses 90 ans. Si le ciel est dégagé, on peut voir jusqu’aux Landes ! De nombreuses promenades sont possibles dans les Pyrénées, de la simple ballade à la randonnée. Une bonne façon d’échapper à la cohue estivale et de prendre un peu de hauteur.

La dernière de ces raisons n’est pas la moins importante : le Pays basque a une culture extrêmement riche. Les amateurs d’Histoire partiront par exemple sur les traces de Louis XIV à Saint-Jean de Luz, ville où il s’est marié avec Marie-Thérèse d’Autriche. La légende raconte que la porte de l’église Saint Jean-Baptiste par laquelle sont passés les époux après la cérémonie a été murée afin que nul ne marche sur les pas du roi ! 
Dans l’arrière-pays, on se prend pour Ramuntcho, le héros de Pierre Loti. A Ciboure, on imagine la ville en 1875, à la naissance du compositeur Maurice Ravel. A Cambo-les-Bains, on imagine les fêtes d’Edmond Rostand à la villa Arnaga, où il a également écrit Chantecler. Enfin, le musée Guggenheim de Bilbao attirera de l’autre côté de la frontière les férus d’art contemporain.

Après une matinée au bord de la mer ou une journée de randonnée, rien de tel qu’un bon repas : chocolat, gâteau basque, cidre, muxu, jambon de Bayonne, axoa de veau, chipirons, fromage de brebis… tels sont les délices qui vous attendent. Il y en a pour tous les goûts ! 
Avec toutes ces raisons, comment résister ? Hormis la baignade, les activités présentées ici sont accessibles toute l’année et le Pays basque peut aussi être très agréable à Noël ! Alors Ikus arte, à bientôt !

Auguste Dubois