Dans la banlieue industrielle de Montréal, le bâtiment qui abrite les Fermes Lufa est semblable à tous les autres, une longue construction de briques rouges, à peine identifiée par un panneau. Pour atteindre la ferme historique de la société créée par Mohamed Hage en 2009, il faut monter deux volées de marche, enfiler des couvre-chaussures bleus qui glissent sur les bottes, et ouvrir une porte pour enfin déboucher sur le toit. Dans une atmosphère humide maintenue à 25 °C, ce sont 70 tonnes de piments, salades, tomates et poivrons qui sont produits ici, été comme hiver, dans la première serre commerciale sur toit au monde.

Pour faire pousser des légumes tout au long de l’année, même lorsque les températures descendent en dessous de – 20 °C, les Fermes Lufa se sont dotées d’une gigantesque serre sur le toit du bâtiment. L’hiver, la serre ne peut pas se passer de chauffage. Mais pour diminuer ses besoins énergétiques, l’entreprise a installé sa serre sur le toit d’un immeuble déjà existant. Cela permet de profiter de sa chaleur, mais aussi de l’isoler de façon efficace : 25 % en moins sur la facture de chauffage pour tout le bâtiment.

La rédaction de Seniorweb vous recommande cet article publié dans

  le Monde par R Lambert

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/05/16/a-montreal-des-serres-geantes-sur-les-toits_4634722_3244.html