Irons-nous aux beaux jours printaniers musarder en « silver Normandie » ? C’est une région où les vieilles personnes, regroupées en gangs appelés « clubs des aînés ruraux », fendent l’air au guidon de leurs déambulateurs au moteur débridé. Pour comprendre notre effroi à l’idée de croiser la route de l’un de ces personnages, il faut avoir tremblé devant cette affiche : le portrait d’une « silver mamie » normande, aux pupilles comme de froides billes d’acier, armée peut-être d’un sonotone à sonar pour écouter chevroter sa voisine à travers la haie de thuyas. L’ancêtre nous tétanise. Soulevant d’une poigne de fer des haltères de musculation comme s’il s’agissait d’épis de maïs, elle nous somme de participer le 6 mai à une « Journée silver Normandie », dédiée à l’économie du troisième âge. On songe à la Divine Comédie de Dante. Vous qui entrez en « silver Normandie », abandonnez toute espérance !

La rédaction de Seniorweb vous recommande cet article publié dans la Vie par  P Pallairdet

http://www.lavie.fr/debats/encore-un-mot/la-silver-normandie-07-04-2015-61921_683.php